Dialogue inter-partenaires sur la lutte contre les discriminations en entreprise

Color line
Rapport
[2015] Rapport de synthèse des travaux du groupe de dialogue inter-partenaires sur la lutte contre les discriminations en entreprise

Le ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, ainsi que le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports ont procédé à l’élaboration d’un groupe de dialogue concernant la lutte contre les discriminations en entreprise en 2014.

20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161230_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes

Partagez la page

Imprimez la page

Le ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, ainsi que le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports ont procédé à l’élaboration d’un groupe de dialogue dont le principe est de réunir les ministères concernés, les partenaires sociaux et les associations impliquées afin d’aborder la question de la lutte contre les discriminations en entreprises.

Résumé

Concrètement, le rôle de ce groupe de dialogue est d’identifier les voies de progrès pour rendre plus efficaces la réduction des discriminations collectives dans l’entreprise, tout en renforçant la sécurité juridique des entreprises qui s’y attellent. Le but est aussi d’examiner les mesures nécessaires pour promouvoir les méthodes de recrutement non discriminantes par le biai de recrutement par simulation, de CV anonyme dans certaines situations, ainsi que d’autres méthodes en cours de développement.

Le président de ce groupe est M.Jean-Christophe SCIBERRAS, président de l’association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH). La première réunion s’est déroulée le 24 novembre 2014 afin de définir ses thèmes et ses méthodes de travail, ainsi que le calendrier des réunions suivantes.

Dans ce groupe de dialogue, l’ensemble des discriminations énoncées dans le code du travail, soit environ 20 motifs, sont traitées.

Méthodologie

Ce groupe de dialogue a travaillé sur des méthodes de recrutement non discriminantes, sur la lutte contre les discriminations dans l’emploi, ainsi que sur le développement de nouvelles voies de recours collectifs.