Color line

Les JADE, prêts à sensibiliser à la lutte contre les discriminations et à la promotion de l’égalité

Formation

Grâce à une formation spécifique suivie en janvier, la promotion 2017-2018 des Jeunes ambassadeurs des droits auprès des enfants du Défenseur des droits est désormais prête à intervenir dans des établissements spécialisés.

20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes

Partagez la page

Imprimez la page

Originaires de tout le territoire français, âgés de 18 à 25 ans et volontaires en service civique, les jeunes ambassadeurs des droits (JADE) ont pour objectif de mieux faire connaître leurs droits aux jeunes enfants, notamment par des interventions en milieu scolaire. Ils interviennent aussi auprès des lycéens et des apprentis afin de les sensibiliser à la lutte contre les discriminations et à la promotion de l’égalité.

Cette année, ils sont 102 jeunes à avoir décidé de s’engager avec le Défenseur des droits et devenir JADE. Depuis leur formation initiale en octobre dernier, les JADE ont apprivoisé le terrain : après s’être rapprochés de collèges, lycées ou structures de loisirs, ils interviennent désormais régulièrement auprès de jeunes pour les initier au droit. 

Une nouvelle audience 
Du 22 au 26 janvier, le siège a accueilli les 78 JADE de France métropolitaine. Des agents du Défenseur des droits, d’anciens JADE mais aussi d’autres professionnels ont répondu aux questions des jeunes ambassadeurs, qui ont pu exprimer et discuter des éventuelles difficultés rencontrées au cours de leurs premiers mois et qui ont ainsi pu repartir avec des solutions.

Cette rencontre était surtout consacrée à l’acquisition de nouveaux procédés et compétences. Chaque année, les JADE sont en effet amenés, au cours du printemps, à faire des « interventions spécialisées » auprès de mineurs dans des situations différentes du milieu scolaire habituel : jeunes hospitalisés, enfants en situation de handicap, centres éducatifs, foyers de mineurs non-accompagnés, centres d’accueil de l’aide sociale à l’enfance (ASE)… La formation a pour objectif d’apporter aux jeunes ambassadeurs des conseils afin d’avoir une attitude adaptée compte tenu de la spécificité de chacun de ces publics. Les JADE des territoires d’outre-mer suivent le même parcours mais sont quant à eux formés à domicile.

Ce temps de formation permet aux jeunes ambassadeurs de se rendre compte des contextes dans lesquels vivent les jeunes. Ainsi, depuis 2009, une partie de la formation a lieu à l’Institut national des jeunes aveugles (INJA). Soyane, Margaux et Maëlle, toutes les trois JADE à Grenoble ont particulièrement apprécié cette visite. Elles pourront bientôt mettre en pratique ce qu’elles ont appris en intervenant auprès d’enfants en situation de handicap mental, moteur ou sensoriel.

Une connaissance approfondie de l’institution et de ses métiers
Ces 4 jours ont été ponctués par des introductions aux différents métiers représentés au sein du Défenseur des droits, comme par exemple le travail d’une chargée de mission spécialisée sur les interventions en milieu pénitentiaire ; ou encore d’une chargée de mission responsable des relations avec les partenaires de l’institution. Les JADE ont également pu découvrir la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)

La semaine s’est conclue par un moment de convivialité avec M. Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des droits en charge de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l’égalité.

Une chose est sûre : les jeunes ambassadeurs sont tous impatients de commencer les interventions spécialisées !

20161014_belazar_EGALITE_IDF_pictogramme_partenaires

Cette initiative est portée par

Color line
20161014_belazar_EGALITE_IDF_pictogramme_partenaires
Défenseur des droits
20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161230_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes20161012_belazar_EGALITE_IDF_pictogrammes
Institution de l’Etat

Défenseur des droits

Inscrite dans la constitution depuis 2008 et créée en 2011, cette institution a deux missions principales : défendre les personnes dont les droits ne sont pas respectés, et permettre l’égalité de tous et toutes dans l’accès aux droits. Le Défenseur des Droits peut être saisi gratuitement par toute personne physique ou morale en cas de discriminations, de non respect de ses droits ou des droits d’autrui.